Pages

lundi 26 septembre 2011

Conan de' Robert E. Howard






Mon avis : Tout d'abord, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Milady ainsi que le site de partage littéraire livvraddict pour ce partenariat allèchant.


S'il y avait bien un classique de Fantasy qui manquait à ma bibliothèque, c'est bien Conan, chef-d'oeuvre du genre qui aura par la suite insipiré les plus grands tel Gemmel ou encore Martin. Le seul paramètre qui aurait pu me rebuter est le format nouvelle que j'affectionne peu mais pour une fois, cela n'aura pas été un soucis..

De longueur différentes, les aventures diverses de Conan se suivent sans rapport les unes avec les autres mais pour le bonheur du lecteur, chacune est intéressante. Le point fort de cette diversité est qu'elle met certes toujours le même héros, Conan, en scène mais dans des rôles variés. Nous pourrons ainsi le voir en pirate, en voleur ou encore en général d'armée rebelle. Cela évite une certaine redondance qu'il était très difficile d'éviter sur un format aussi court.


Sans être extraordinaire, l'univers mis en place est riche et apporte son lot de créatures et d'ennemis en tout genre. Nous avons aussi l'occasion de visiter de nombreuses contrées toutes différentes qui nous plonge avec aisance dans chaque partie du monde inventé par Howard.

Conan, barbare de son état, est ce que l'on appelle un héros qui marque les esprits. Au vu de ce que je savais du personnage ainsi des adaptations cinématographiques de l'oeuvre, j'avais peur de tomber sur une montagne de muscles aux capacités intellectuelles plus que limitées. J'étais plus que ravi de me tromper puisque Conan, tout au long de ses aventures utilise aussi son cerveau pour mener à bien ses objectifs.


A force de le voir à l'oeuvre, j'ai su l'apprécier à sa juste mesure. Bien qu'ayant un caractère aussi taillé que sa musculature, je me suis attaché à cet homme incroyable dont les aventures m'ont fait vibrer.


Sans doute à cause de certains préjugés, je m'attendais à une écriture sanglante, relativement "bourrine" mais j'ai été agréablement surprise de voir combien la plume d'Howard était fluide et travailée. Tout est bien détaillée, les paysages se dessinent dans notre imagination et les émotions nous parviennent du livre.



Sans être un coup de coeur pour je ne sais quelle raison, cette découverte m'aura apporter quelque chose en plus dans la Fantasy et m'aura donner l'envie de découvrir d'autres oeuvres de ce maitre. Je remercie une nouvelle fois Milady et livraddict. Je donne donc un 17/20 à ce recueil.

mardi 13 septembre 2011

Gone Baby Gone de Dennis Lehane


Résumé : Patrick Kenzie et Angela Gennaro, les deux héros de Dennis Lehane, sont chargés de retrouver une petite fille de quatre ans, Amanda, mystérieusement disparue un soir d’automne. Curieusement, la mère d’Amanda paraît peu concernée par ce qui est arrivé à sa fille, qu’elle avait laissée seule le soir du drame pour aller dans un bar.
Sa vie semble régie par la télévision, l’alcool et la drogue. Patrick et Angie découvrent d’ailleurs que la jeune femme travaillait pour le compte d’un dénommé Cheddar Olamon et qu’elle aurait détourné les deux cent mille dollars de sa dernière livraison. Olamon se serait-il vengé en kidnappant la fille de son «employée» ?

Mon Avis : Après l'énorme coup de coeur que fut Shutter Island, il me paraissait évident que Dennis Lehane ne resterait pas hors de ma PAL bien longtemps. Sans trop le chercher, je suis tombé sur cet ouvrage de Lehane assez connu et je me suis mis à le lire peu de temps après. Même s'il ne m'a pas autant bluffé que Shutter Island, j'ai beaucoup apprécié ce polar plus traditionnel.

Gone Baby Gone, c'est avant tout une histoire d'indifférence. Une mère si l'on peut dire qui végète entre drogues, bars et télévision au détriment de sa fille laissée sur la touche sans amour, sans sentiment. La mère d'Amanda inspire en premier lieu du mépris puis c'est la pitié qui s'installe...
Amanda a donc disparu et les détectives Kenzie et Gennaro sont chargés, en tant que détectives privés, à retrouver sa trace. Plusieurs pistes sont amenées surtout quand on apprend que la mère rendait quelques services au détestable Cheddar Olamon, bandit de son état et qu'elle a essayé de l'arnaquer... Vengeance, meurtre, coïncidence? Qu'a bien pu vivre cette pauvre Amanda?
Au fil de l'histoire, l'enquête tisse sa toile, nous entraîne sur de fausses pistes le tout jalonnée de rebondissements croustillants. Cependant, le coupable se dessine relativement loin de la fin mais le dénouement concerne plutôt la traque du coupable.

Ma rencontre avec les inspecteurs fétiches de l'auteur s'est plutôt bien passée. J'ai trouvé le tandem, devenu aussi un couple, plutôt complémentaire. Chacun a été façonné pour ce métier qu'ils exècrent par moment, les menant à vivre des situations qu'ils n'auraient jamais envié.
On ressent à chaque instant plus intime que tous deux ont un jardin secret assez conséquent et un vécu peu attrayant. Ils sont plutôt réservés, elle est souvent sur la défensive et lui se réfugie dans le silence. Chacun a sa manière de mener les enquêtes mais au final, leur complémentarité est récompensée. En somme, ce duo est très intéressant et je serai heureux de les découvrir dans d'autres ouvrages.
Les autres personnages sont tous très bien travaillés notamment la mère qui nous inspire foule de sentiments négatifs à son égard. Nous rencontrons deux détectives très intéressants et différents qui amènent leur lot de surprises. Bizarrement, j'ai trouvé l'horrible Cheddar Olamon très bien travaillé. On arrive à imaginer ce bandit de la pire espèce sans problème. Aucun est négligé et c'est à travers tous ces personnages réussis qu'on remarque le talent incontestable de l'auteur.

S'il y a bien un facteur qui a été mis en avant dans Shutter Island, c'est l'écriture de Dennis Lehane. Sombre, précise, elle colle tout à fait au genre. Bien qu'accessible, elle est néanmoins très travaillée. De plus, sa technique lui permet de créer des personnages aussi complexes que réalistes, paramètre que j'adore dans les livres. Un auteur que je continuerai à suivre incontestablement.

Un très bon polar et plus généralement un super auteur que je recommande à tous les amateurs des polars noirs. Il me reste simplement qu'à regarder le film réalisé par Ben Affleck qui j'espère sera meilleur que l'adaptation de Shutter Island. J'ai très envie de me procurer le premier livre de lehane pour retrouver les deux détectives. j'attribue la note de 16/20 à ce polar.

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page