jeudi 31 mars 2011

La Ligne Verte de Stephen King

Résumé : Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.
La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Mon avis : Après avoir découvert Stephen King l'an dernier grâce au génial Simetierre, je voulais à tout prix récidiver. Pour cela, j'ai choisi un titre qui fait partie des plus connus de l'auteur grâce notamment à son adaptation cinématographique récompensée aux Oscars, la Ligne Verte.

J'ai une nouvelle fois apprécié l'empreinte personnelle dans l'écriture de Stephen King. Je suis amateur de personnes qui se démarquent du conformisme et dans mes lectures, d'une plume reconnaissable entre toutes qui défie ce qui a déjà été vu et revu à de multiples reprises. Cela, King sait le faire...
Ce livre est avant tout une expérience. Comme l'écrit l'auteur dans le préface, il souhaite tester une nouvelle forme de littérature en la reliant aux séries télévisées : le roman est composé de sept parties qui sont liées mais qu'il différencie pour garder une dose d'imprévu pour lui mais surtout pour ses lecteurs. En se focalisant sur une partie et en écartant la future la suite, il construit son roman pas à pas. La fin n'est pas décidée, il improvise plus ou moins comme il le dit. C'est lorsque je vois ce genre d'exercices périlleux et novateurs que je distingue les très bons auteurs des génies...

Pour être tout à fait honnête, j'ai eu beaucoup de difficultés à entrer dans le roman. Ceci est sans doute lié à ce changement brutal de genre... Il y aussi le fait que l'histoire se met en place de manière assez lente, très visuelle et parfois, on est même dans le contemplatif. Cependant, le King a eu raison de moi et je me suis passionné pour cette histoire chargée d'émotions en tout genre. On est dégoûté par les injustices, on a peur que la fin approche car on devine ce qu'il va se passer, on vibre avec les angoisses et les réactions émotionnelles des personnages. Je dois dire que c'est assez déroutant mais jubilant!

Dans Simetierre, c'est l'atmosphère angoissante, crispante que l'auteur arrive a instauré qui m'avait le plus marqué. Ici, c'est la construction de chaque personnage. En me mettant (en toute humilité) à la place d'un auteur, je suppose qu'il soit plus facile de façonner des protagonistes quasi parfaits que des "monsieur tout le monde". Pour nuancer mon propos, je dirais que l'on préfère, du mois qu'il soit plus facile de s'identifier à des héros qu'à des gens "normaux".
Ils sont tous humains avec une part de bien, une part de mal même si une prédomine intrinsèquement à chacun. Grâce à eux et à l'histoire en général, j'étais à la limite entre la fiction et la réalité. Je me sentais intégré dans cette histoire aussi atroce soit-elle. Je voulais croire que cette histoire était réelle bien que le paramètre fantastique ne soit pas négligeable. Je voulais changer l'inévitable... Bref, j'étais passionné.
Je n'ai pas envie de m'attarder sur chaque personnage pour préserver toute la découverte. Excusez-moi... Le terme "attarder" est très inapproprié, j'aimerais beaucoup vous en parler car les personnages les plus importants sont très intéressants à analyser mais je préfère que chacun les découvre avec un ressenti "vierge", non orienté...

Nul besoin de vous faire un dessin, ce livre fut un véritable coup de coeur. Il est peu réjouissant mais tellement maîtrisé que j'ai succombé. Une folie entraînant une autre, je me suis empressé de commander les deux tomes du dernier King, Dome, shame on me hum :)
Noté le génie? Ce n'est pas mon genre mais je donne la note de 19/20 à ce titre.

20 commentaires:

  1. Je suis contente qu'il t'ai plu. Après cette lecture émouvante, King en est devenu d'autant plus exceptionnel à mes yeux ! (^-^)
    As-tu vu le film ? il est vraiment très bien =)

    RépondreSupprimer
  2. Tu vois il est superbe ton article ! :) Sinon, je dois lire ce livre pour un (ou plusieurs) des challenges Livraddict. J'avais vu le film que j'avais beaucoup aimé, j'espère que j'accrocherai autant que toi au livre. Il m'a quand même l'air spécial.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu le livre mais le film est vraiment sublime. Ton avis me donne envie de me lancer dans cette lecture.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai choisi de lire ce livre pour le Big Challenge Livraddict et ton avis me donne vraiment envie de le lire (et pas de repousser le moment jusqu'à la saint Glinglin ^^)

    RépondreSupprimer
  5. Tu avais peur de ne pas être assez laudateur, mais je te rassure : ta passion pour ce livre ressort dans ton billet !
    J'ai toutefois peur d'être un peu déroutée par "l'improvisation"...

    RépondreSupprimer
  6. Un bien bel article qui va me donner envie de récidiver avec S. King, chose que j'ai toujours remise à plus tard tellement ma première expérience fût marquante.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  7. Un livre que j'avais également beaucoup apprécié ! Contente de lire un avis positif sur ce livre :)

    RépondreSupprimer
  8. Faudrait que je le lise... (il est dans ma PAL pour le Baby Challenge)

    RépondreSupprimer
  9. Jolie chronique pour une oeuvre qui le mérite amplement. Quand le King se donne un peu de peine, il est capable de choses fabuleuses.

    RépondreSupprimer
  10. Merci à vous. Je n'ai pas entendu que du bon sur ce titre mais si les quelques difficultés rencontrées au début passent, le reste se lit tout seul :)

    RépondreSupprimer
  11. Qu'est ce que j'ai aimé ce livre!!
    Je l'ai lu quand il est sorti en français et il restera dans ma mémoire pour toujours je pense!

    RépondreSupprimer
  12. Je pense que je ne l'oublierai pas non plus. C'est le signe des grands livres :)

    RépondreSupprimer
  13. Et le film est la fidèle adaptation du roman... merveilleusement bien joué par un pléiade d'acteurs aussi bons les uns que les autres !

    RépondreSupprimer
  14. C'est un joli billet que tu nous a mis là Lex'!

    Ravi que tu aies adoré La Ligne Verte. Ma chronique va aussi dans ce sens :).

    RépondreSupprimer
  15. Je compte voir le film prochainement :)
    Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  16. Marrant j'avais ressenti la même chose j'avais du mal à entrer dans le roman aussi au début (150 pages on va dire) :) super chronique sinon !!!!

    RépondreSupprimer
  17. Merci Sha' :) Un compliment de la part d'un spécialiste kingest^^ je suis flatté :)

    RépondreSupprimer
  18. J'ai absolument adoré ce livre, on part totalement dans un monde qui nous est inconnu, c'est d'ailleurs assez troublant. Je ne pensais pas du tout que l'histoire serait comme ça, j'imaginais un policier, je ne m'attendais pas du tout à ces éléments fantastiques même si ce n'était pas mon premier Stephen King...
    J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture, et il m'a assez bouleversée : je me suis vraiment attachée à John Caffey...

    Le film est très sympa, lui aussi, un peu différent et moins glauque dans les détails, mais au final il est vraiment très proche du livre !

    Je crois que "la ligne verte" est vraiment une histoire à connaitre, que ce soit le film comme le livre (bon ma préférence va à ce dernier, mais...)

    RépondreSupprimer
  19. Je n'ai pas encore regardé le film mais je l'ai en ma possession. J'attends simplement une période plus propice en terme de sommeil!
    Merci de ton passage!

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Lexounet, j'ai adoré ce livre, lu longtemps après avoir vu le film (lequel s'est mis au diapason de l'écriture soignée de Stephen King). Je suis d'accord sur le départ un peu lent de l'histoire mais l'arrivée de John Caffey va révolutionner la vie de ses contemporains ainsi que de ses nombreux lecteurs !!! Je me suis permis d'ajouter un lien vers ton article dans celui que j'ai rédigé récemment. Aussi, je te propose d'aller y jeter un oeil si cela t'intéresse et de me dire, le cas échéant, ce que tu en penses à ton tour.
    Ah oui : j'avais également adoré Simetierre (que je place en seconde position dans mes lectures préférées de Stephen King ; inutile de te dévoiler le titre qui occupe la première place !)
    Bon réveillon et à bientôt, j'espère.
    Amicalement,

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page