mardi 19 juillet 2011

Millenium, tome 2; La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette



Résumé : Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium.
Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé. Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ? S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ?C'est dans cet univers à cent à l'heure que nous embarque Stieg Larsson qui signe avec ce deuxième volume de la trilogie Millénium un thriller au rythme affolant.

Mon Avis : Il m'aura fallu un certain temps pour continuer cette fabuleuse saga que représente Millenium. J'avais en effet lu le premier tome il y a à peu près deux ans et malgré un démarrage poussif mais intéressant, je m'étais passionné pour cette anquête qui a attisé la flamme du polar (genre que j'affectionnais peu) en moi. Malgré tout, j'ai mis un certain avant d'en lire régulièrement.

Dans cette trilogie, on peut séparer le premier tome des deux suivants. La première enquête menée par Mikael Blomqvist arrive à son terme à la fin du premier tome sans aucune ouverture qui pourrait la remettre au goût du jour dans une potentielle suite. Ceci dit, il serait dommage de commencer par le second car certaines allusions y font références mais surtout, nous n'aurions pas l'occasion de découvrir les personnages qui font la force de cette saga, encore plus dans cet opus.

La grande force de ces romans réside dans l'aboutissement de ses personnages et surtout de son égérie, Lisbeth Salander. Cette femme est en effet selon moi l'une des plus grandes figures de la littérature contemporaine. Une personnalité d'exception, un être singulier façonné par un orfèvre, le défunt Stieg Larsson.
Singulière, surdouée, instable, sociopathe, bisexuelle... Beaucoup de termes pour qualifier cette héroïne des temps modernes et pourtant, il semble impossible de la décrire, de la définir, de la cerner... Lors du premier tome, nous avions déjà un aperçu de sa personnalité fascinante. L'auteur avait laissé le lecteur dans l'illusion de comprendre son héroïne mais premier constat au début de ce roman : nous ne pouvions que nous fourvoyer.
Dans le premier tiers de ce tome, on suit les traces de l'insaisissable Lisbeth : ses déboires sexuels et amoureux, sa fuite à l'étranger mais aussi son passé. Passé avec lequel on peut juger pourquoi est-elle devenue si unique. Personne n'envierais sa vie et pourtant, elle doit vivre avec, dans son monde à elle...
Rien que par sa présence, cette trilogie mérite le détour.

Evidemment, nous retrouvons aussi le maintenant célèbre journaliste Blomqvist, personnage très complet mais beaucoup plus simple. Pourvu d'un esprit aiguisé, sa manière pour mener à bien une enquête est à la fois réaliste et admirable.
Nous retrouvons de plus les autres personnages qui ont façonnés le premier tome ainsi que certains nouveaux. Bien que mis en retrait par ce qu'apporte Lisbeth, ils apportent néanmoins tous une pierre à l'édifice.

Côté intrigue, à l'instar du premier tome, on met un long moment avant de rentrer dans le vif du sujet. Dans le précédent volet, on commençait l'histoire par un pléthore d'informations économiques qui en ont rebutés plus d'un. Dans cette suite, on s'intéresse plus à ce qu'est devenue la vie des personnages, surtout Lisbeth. Bien que très intéressant, les pièces du puzzle peinent à se mettre en place et la lassitude finit par gagner du terrain.
Passé cette partie, les premiers éléments de suspens entrent en jeu et on pénètre réellement dans un grand moment. Certains passages sont vraiment angoissants au vu de la noirceur et la violence décrite par Larsson.
Le lecteur assiste à une démonstration de ce que peut être un coup monté. La splendeur machiavélique poussée dans ses retranchements, on se demande pendant des centaines de pages comment on va pouvoir se sortir du piège.
Le rythme va crescendo et le final atteint l'apothéose. Bien sûr, l'ouverture de fin est perturbante ce qui pousse le lecteur à ne pas attendre longtemps pour lire la suite... D'ailleurs, il serait temps que je m'en occupe...

L'écriture de Stieg Larsson est glaciale, elle applique un malaise certain sur le lecteur. Il n'appose aucune concession lorsqu'il parle de violence, de la noirceur de la nature humaine. Il aborde un grand nombre de faits de société tel que le trafic de femmes.
Sa plus grande faculté est incontestablement sa manière de façonner des personnages aussi complets et réels qu'il soit possible de créer. Tout simplement génial!

Cette trilogie, outre le fait qu'elle m'ait lancé dans un genre dont je suis peu coutumier, est un récital de ce qui se fait de manière en manière d'enquête et de suspens. On pourra reprocher une attente trop importante pour entrer dans l'histoire mais une fois lancée, l'aventure est sans conteste incroyable. Je conseille ce livre à tous, même aux âmes sensibles. Je lui donne donc un 17/20.

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore lu le T3 qui est pourtant dans ma PAL depuis maintenant près d'un an. Contrairement à toi, je n'ai pas trouvé qu'il y avait trop d'attente avant que ça démarre. Je l'ai même préféré au T1. Il y a incontestablement plus d'action et il faut dire que Lisbeth est vraiment LE personnage phare de ce tome. J'ai beaucoup aimé la découvrir ainsi que son passé (voire même surtout son passé qui explique aussi le pourquoi de son attitude...). Je me demande encore pourquoi je ne me suis pas jetée sur le dernier tome. Il faut que je remédie rapidement à cet oubli :P

    RépondreSupprimer
  2. C'est le meilleur de la série pour ma part =D

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page