jeudi 28 juillet 2011

Los Angeles River de Michael Connelly

Résumé : Sur la demande de la veuve de Terry McCaleb, l'ex-inspecteur du LAPD Harry Bosch accepte de remettre de l'ordre dans les papiers du défunt. Rendu méfiant par les révélations d'un associé de McCaleb, il enquête et comprend qu'il y a eu meurtre. Encore faut-il le prouver et retrouver un assassin qui a laissé des traces si évidentes qu'on a l'impression qu'il a envie de se faire prendre... Pendant ce temps-là, l'agent du FBI Rachel Walling reçoit, elle, l'appel qu'elle redoutait depuis des années : le tueur le plus cruel et retors qu'il lui ait jamais été donné de traquer, a savoir... le Poète, est de retour. Quand le plus grand héros de Michael Connelly, Harry Bosch, affronte son plus célèbre assassin, le Poète... Un choc de titans !

Mon avis : Après ma découverte du fabuleux poète de Michaël Connelly, une envie indéfectible de lire ses autres oeuvres, particulièrement la suite de son roman phare, m'a traversé. Ceux qui me lisent habituellement remarqueront que je traverse une période où le polar devient récurrent. Sans avoir été déçu, cette suite m'a moins happée que le précédent.

Connelly est l'un des auteurs incontournables du genre. Il est respecté dans le monde entier et ses histoires en ont fait vibré plus d'un. Un créateur d'angoisses, un funambule du meurtre, un maître du suspens, il n'en faut pas moins pour qualifier cet homme au savoir-faire irréprochable.
Tout comme dans le Poète, il utilise la double narration. On retrouve en effet un point de vue interne au personnage Harry Bosh, le personnage récurent de ses romans, un inspecteur qui reprend le flambeau de Jack McEvoy pour la traque du Poète. Dès que l'on se concentre sur un autre personnage, on adopte la narration extérieur. Exercice périlleux qui ne déstabilise en rien le lecteur. Au contraire, il apporte une certaine originalité à l'ensemble.
Même si ici, il n'y a aucun suspens sur l'identité du meurtrier, on peut noté que Connelly maîtrise tous les ingrédients de ce qui fait un bon polar : de la tension, du suspens, de la noirceur et j'en passe.

Harry Bosh emmène cette histoire de bout en bout. Pourtant à la retraite, il n'a pas dit son dernier mot et compte bien achever la traque du célèbre tueur. Un brin désabusé, il en reste pas moins animé par cette obsession des meurtres et de leurs auteurs. Bien que l'on vive l'enquête à ses côtés, je n'ai pas eu le même intérêt pour lui que pour le narrateur précédent, le journaliste Jack McEvoy. Leurs personnalités étant calquées sur leurs professions respectives, c'est sans doute le côté stéréotypé de l'inspecteur qui m'a gêné. Moins complet, moins original mais qui se laisse apprécier notamment par sa répartie cinglante.

J'ai eu quelques difficultés à reconnaître Rachel qui parait plus effacée ici. Elle imprime moins sa personnalité, son caractère et ses intelligence professionnelle. Sans doute est-elle victime de sa mise à l'écart du FBI suite à l'évasion du Poète. Elle redevient petit à petit celle qui a participé à l'enquête initiale.

L'histoire est rythmée comme tout bon polar. On sort peu des conventions du genre, les surprises sont peu nombreuses mais rien est laissé au hasard. On se demande parfois si l'enquête va aboutir tellement le Poète semble insaisissable. On en termine sur un final rocambolesque à la hauteur de cette poursuite effrénée.

Connelly est donc un auteur que je vais continuer à surveiller. Cette suite, même si elle ne vaut pas le précédent, contient tout ce que l'on peut espérer d'une traque de qualité. Le suspens est garanti et tout ce que j'espère, c'est ne pas croiser ce fameux Poète dans mon chemin.
Je donne donc un 15/20 à cette enquête d'Harry Bosh!

3 commentaires:

  1. J'avais bien aimé ce livre alors je pense que je vais adorer Le poète s'il est mieux. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je viens de lire la quasi totalité des livres de M. Connelly (je suis en train de lire "The reversal") et je sens que je vais arriver dans une période de manque. Auriez vous des conseil à me donner sur des lectures similaires ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour et merci de votre commentaire!
    Je ne suis pas un grand spécialiste de polars mais je suis un grand fan des romans de Dennis Lehane. J'ai lu les deux plus connus à savoir Gone Baby Gone et Shutter Island, tous deux géniaux. Sinon, quelques auteurs : Deon Meyer, Harlan Coben etc.

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page