mardi 1 juin 2010

Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë

Résumé : Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.

Mon Avis : Dans ma volonté de lire des classiques de la littérature, c'est avec une certaine appréhension que je me suis dirigé vers ce roman. Je trouve qu'il est nécessaire pour tout amateur de littérature d'ouvrir de temps en temps l'un de ces livres qui a été à la base de toute une culture. Néanmoins, il n'est pas avérer à l'avance que je serai enthousiaste après lecture mais quand même, je ne regrette jamais le détour, quittant pour quelques jours, les univers féériques dans lesquels j'adore me plonger. Ce n'est bien évidemment pas à cause de la saga Twilight que j'ai choisi de le lire car, vu ce que Bella en disait, ça n'avait pas l'air passionnant, mais ça a au moins eu le mérite de m'y faire repenser. J'ai souvent du mal à trouver la motivation pour me lancer dans ce genre potentiellement fastidieux c'est pour cela que je l'avais inscrit dans mon challenge livraddict et que j'ai sauté sur l'occasion d'une lecture commune avec mes camarades littéraires. On peut dire que j'en suis ressorti dérouté mais loin d'être conquis...

Il y a des livres qui dérangent, des livres qui vous plongent dans un profond ennui et d'autres encore qui ne vous laissent pas indifférents. Je pense que cet ouvrage est un bon condensé de tout cela.
J'ai dans un premier temps eu énormément de mal à me plonger dans l'histoire : difficultés à trouver mes repères, à comprendre les liens entre les personnages, à trouver un quelconque intérêt à un personnage et en fin à savoir qui était la narratrice... Cela fait beaucoup pour amorcer une bonne lecture... Cependant, à peu près arrivé à la centième page, j'ai essayé de mobiliser toute ma concentration pour me plonger avec plus d'enthousiasme dans le récit et, en effet, j'ai beaucoup plus apprécié la suite.
Sur le côté dérangeant, il faut dire que l'on ait plongé dans une atmosphère pesante voire étouffante. Le récit est criblé de haine, de vengeance et de mépris qui rendent l'univers des plus sombres. On aurait dit qu'une chape de plomb me recouvrait pendant ma lecture, m'empêchant de trouver aisément mon air.
Outre l'atmosphère inédite, l'histoire en elle-même n'est vraiment pas palpitante, on assiste à des scènes et des dialogues qui n'en finissent pas. On voit des morts et des naissances et les ellipses littéraires sont parfois perturbantes. J'ai jamais pris plaisir à en savoir plus, j'avais du mal à voir où j'allais à part à une soif de vengeance enfin assouvie...
Par contre, j'ai lu plusieurs fois qu'il y était question d'amour mais je ne l'ai mais alors pas du tout ressenti. Oui, effectivement, Catherine a des sentiments pour Heathcliff mais ils ne sont pas tous positifs. Je pense que l'abondance de mauvais sentiments a considérablement obscurci le peu de bon qu'il y avait... Qu'on me démontre alors qu'elle ressentait une incroyable passion pour lui mais il me faudra beaucoup de preuves!

La grosse tare de ce récit résidait pour moi dans ses personnages. Sans doute provenant d'une volonté de l'auteure, aucun protagoniste n'est rendu attachant, au contraire, la plupart sont méprisables. Je les ai tellement détesté que je n'ai aucune volonté de les présenter un à un. Que ce soit les deux Catherine, Heathcliff, Hedgar ou encore pire Joseph, chacun contient en lui beaucoup de ressentiment et de haine ou est tout simplement trop faible pour nous faire ressentir même une once de pitié. Peut-être la dernière génération a-t-elle éveillé en moi un peu de compassion mais c'est vraiment pour en tirer un peu de positif... Il y a aussi la narratrice, Nelly Dean, qui est étrangement une domestique. Elle n'hésite pas à émettre sa pensée et est sans doute la plus courageuse mais je n'ai pas réussi à m'y attacher.

En revanche, il faut bien lui reconnaître une qualité, Emily Brontë a une écriture des plus enviables malgré son jeune âge. Toutes les phrases sont ciselées, taillées dans un diamant brut, chaque mot a son poids propre. Certains la juge inaccessible, au contraire, je trouve qu'elle est très fluide recelant ce qu'il faut de difficultés pour la rendre particulière. Sa rigueur peut en revanche entrainer une certaine froideur contribuant à l'ambiance lourde. Je ne raffole pas du classicisme en écriture, trop distant justement, mais je ne peux pas ne pas reconnaître son talent. Une grande plume donc qui aurait mérité quelques ouvrages supplémentaires.

Un classique fastidieux donc que j'ai été ravi d'achever. Une ambaince vraiment particulière qui peut rebuter surtout par ce manque d'attachement pour les personnages. Beaucoup de mauvais sentiments parsèment les pages et j'avoue que cela m'a posé problème. Les personnages sont détestables à souhait. Heureusement, la plume de l'auteur apporte un plus à ce livre que je conseillerais uniquement aux amateurs du genre. J'en termine avec un 12/20.

14 commentaires:

  1. bravo pour avoir terminer cette lecture si pesante pour toi

    RépondreSupprimer
  2. On peut être fiers de l'avoir lu même si finalement on y a pas tant pris de plaisir que ça ;)

    RépondreSupprimer
  3. Oui c'est sûr, j'ai oublié de parler de ce sentiment de fierté mais c'est ce que cela me fait à chaque fin de classique.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vraiment entendu plusieurs avis différents. J'ai aussi prévu de le lire alors j'espère que j'aimerais :)

    RépondreSupprimer
  5. Tu cherches un personnage attachant ? Alors je dirais Hareton, le pauvre malmené, mal éduqué, mais au fond un diamant brut qui se découvre sous les doigts de la deuxième Catherine. D'ailleurs c'est à cause de cela qu'Heathcliff perd finalement, il s'est battu toute sa vie d'adulte pour détruire cette famille qui l'a tant blessé et malgré tout le mal qu'il a fait, l'amour et le bonheur sont les plus forts...

    Et puis les personnages sont peut-être très sombres mais aucun n'est totalement mauvais non plus. Chacun a sa dualité, des nuances à l'infini...

    Je te félicite d'avoir fini ce roman, même s'il t'a paru lourd. Je pourrais en parler pendant des heures parce que moi je l'ai adoré et relu des dizaines de fois, mais c'est en effet un classique qui n'est pas toujours facile à aborder !

    RépondreSupprimer
  6. Je cherchais plus en fait un quelconque amour passionnelle mais j'ai peut être été aveuglé par le côté sombre. C'est sur, ils ne sont pas tous purement mauvais mais je le voyais beaucoup.
    Je le relirai dans quelques années sans doute voir si mon avis change avec le temps.

    RépondreSupprimer
  7. Une lecture qui ne m'avait pas particulièrement emballée.

    RépondreSupprimer
  8. Elle est très bien ta critique. Et j'ai l'impression que ce livre ne laisse personne indifférent. J'aurais aimé pouvoir m'attacher à un des personnages.
    Enfin, je suis aussi fière de l'avoir lu.

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai lu il y une éternité et en anglais et j'avoue que je n'en garde pas grand chose à part que Catherine était une fille égoïste ! Faudra que je le relise à l'occasion...

    RépondreSupprimer
  10. Que dire de ton billet ? si ce n'est que je te suis à 120% dans tout ce que tu dis (notamment ton deuxième paragraphe !) tu y exprimes trés bien mon état à la lecture de ce livre !
    Mais je suis tout de même contente de l'avoir lu ! je peux ainsi dire, "oui, j'ai lu du 2mily Brontë" ! on peut avoir une certaine fierté en effet d'être arrivé au bout de ce livre !!!!.....
    Mon prochain sera Jane Eyre.... j'espère qu'il est bien mieux !!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Merci beaucoup. Je compte lire aussi Jane Eyre (peut-être attendre patiemment une LC ou un challenge) mais je pense qu'il est plus axé romantisme alors que celui-ci est qualifié de gothique et sombre.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou,

    je suis ravie de voir que tu as réussi a terminer cette lecture. Apparemment tu as eu du mal à rentrer dedans mais au final je trouve que ton impression est tout de même relativement positive!

    et moi aussi je compte lire Jane Eyre... Une lecture commune sera pas mal

    RépondreSupprimer
  13. Hello Lexounet,
    Tu aurais sans doute plus apprécié de lire cette histoire via l'autre vision, Le clan Reth Buttler sorti il y a deux ans je crois!
    Il enlève le côté rébarbatif que l'écriture anciennne...mais bon, on ne peut pas tout aimer n'est-ce-pas! ;)

    RépondreSupprimer
  14. C'est "drôle" parce que je suis globalement d'accord avec tous les points que tu soulèves, mais ils représentent généralement ce que j'ai apprécié dans ce roman qui m'a littéralement subjuguée.
    En revanche, comme toi, j'ai regretté de ne pas m'attacher d'avantage aux personnages.

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page