lundi 12 juillet 2010

Saint Seiya Episode G, tome 11


Résumé : Aphrodite, le Chevalier d'Or des Poissons, entre en guerre ! ! Face à Aiolia, le Chevalier d'Or du Lion, grièvement blessé, se dresse l'Armée des Ténèbres du titan Cronos ! Alors que le combat s'engage, apparaît Aphrodite, à la beauté sans égale ! ! Le parfum de ses roses attire l'Armée des ténèbres vers un monde de mort plein de beauté ! Mais une ombre immense s'approche d'Aiolia...

Mon Avis : Scindé en deux parties, ce volume suit dans tout ce qu'il a de plus lourd les précédents... On commence par la fin du combat d'Aphrodite (étrangement un homme et accessoirement le seul chevalier d'Or que je n'aime pas du tout) Chevalier d'Or du Poisson et encore et toujours un Géant, c'est un combat plat qui apporte peu à la trame générale. Il permet seulement de finir de mettre en scène tous les preux chevaliers d'or... Plus convaincant du moins au début, on enchaine avec un combat entre Pontos, le mystérieux Dieu qui ressuscite les autres et Aiolia. On en apprend plus sur ce premier et l'histoire prend de l'ampleur. Cela aurait été trop beau, le combat s'éternise avec toujours ce même jeu de puissance croissante, de blessure etc. On entre toujours dans le même schéma et cela devient profondément lassant.

Les dialogues en deviennent quasi inutiles car ils ne parlent que de Cosmos et destruction de l'autre. Les planches sont toujours à la fois extrèmement belles et détaillées et confuses par justement trop grande accumulation de détails. Impossible de savoir ce que certaines représentent.

Un tome qui suit les autres et il faudrait que cela change. une saga décevante que je poursuivrais cependant dans l'espoir d'un haussement de ton. C'est donc un 08/20.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page