Pages

mercredi 13 avril 2011

Le Sens du Bonheur de Krishnamurti

Résumé : L'enseignement de Krishnamurti repose sur la conviction que les transformations de la société ne peuvent se faire qu'au terme d'une transformation des individus. Critique vis-à-vis des religions et des sectes, Krishnamurti n'aura de cesse de répéter que le bonheur passe par le refus de tout type d'autorité. C'est le sens des multiples conférences qu'il a données pendant des dizaines d'années, partout dans le monde.
"Dès l'instant où vous suivez quelqu'un, vous cessez de suivre la Vérité. "
Le Sens du bonheur - un best-seller mondial - nous permet de voir le monde autrement. Sans parti pris, universelle, la parole de Krishnamurti nous fait découvrir les racines mêmes de nos problèmes personnels et de ceux de la société qui nous entoure. Il nous apprend l'art de voir et d'écouter avec notre cœur. Et à découvrir la Vérité qui est en nous.

Mon avis : Pour commencer, je remercie chaleureusement Jérôme des Editions Point Deux pour ce Service Presse. Je n'aurais peut-être jamais découvert ce livre et cela aurait été fort regrettable... Célébrons ensemble la sortie de ce format aujourd'hui!

Lorsqu'on lit la quatrième de couverture, on peut à mon sens être partagé entre plusieurs idées. La première qui m'est venue "encore un étalage de moeurs et coutumes pour nous apprendre ce qu'est la vie"... La seconde : "pour qui se prend ce monsieur qui prétend connaitre les clés pour accéder à ce concept qu'est le bonheur?" mais j'ai fini par me dire : "pourquoi te poses-tu ces questions? Tu t’interroges sur ce que peut être ce mot que tant de monde semble vivre à chaque instant alors découvre, va voir ce que cet auteur te propose". C'est donc ainsi que j'ai procédé et mon monologue intérieur a continué mais pendant cette lecture, dans une dynamique positive...

Mon entame de livre fut assez confuse. Je n'accrochais pas au style. Beaucoup d'injonction et surtout, j'avais le désagréable sentiment d'entendre parler le gourou d'une secte...
Il faut se rendre compte dès le départ que ce livre est un patchwork rassemblant les discours faits par l'auteur.
On y constate aussi une redondance dans les idées mais surtout, dans les "tics de langages", étrange dans un livre. Pour ce qui es des idées ce n'est, à la rigueur pas très dérangeant car cela permet de bien les imprimer, de se remémorer et ainsi de reconsidérer une que nous aurions pu écarter. Par contre, voulant impliquer au maximum le "lecteur", il le prend très souvent à partie avec les mêmes formules. Il ne faut pas laisser son esprit se parasiter par de simples parasites de styles, il est préférable de se concentrer sur le fond.

Si le titre parle de bonheur, Krishnamurti revient très souvent sur le sujet de l'éducation. Qu'est-ce que l'éducation? Comment sortir de cette éducation, de ces traditions pour accéder aux bonheur? Comme on dit, "il ne fait pas dans la dentelle". Les religions, les professeurs, les courants politiques, tout le monde en prend pour son grade (surtout les seconds d'ailleurs). Pour lui, se fondre dans un modèle, quel qu'il soit est synonyme d'absence de liberté. Le conformisme est l'ennemi de la créativité propre à chacun. Cette façon de voir les choses peut être décriée, surtout par ceux qui sont visés dans ce livre et les esprits étroits mais ses idées sont difficilement contestables.
L'homme a toujours eu besoin d'icône pour avancer personnellement, c'est sans doute louable mais cela nous apporte-t-il vraiment quelque chose? J'ai du mal à le croire surtout quand je vois les icônes du monde occidental et de la France à plus petite échelle : Marine le Pen, Justin Bieber, la (basse) Cour Anglaise, Paris Hilton, les "héros" de la téléréalité etc.
Aussi, dixit l'auteur, pour atteindre la liberté ainsi que le vrai bonheur, il faut sortir de tout ce conformisme et faire en sorte que notre esprit se révolte à toute forme d'avilissement.

Il y aurait une grossière erreur faite de ma part si justement, j'avais choisi comme modèle ou comme maître de pensée Krishnamurti car cela aurait réduit sa philosophie à néant. D'ailleurs, avec habileté, il rappelle au lecteur qu'il ne donnera aucune solution, il énonce simplement les faits mais pas de méthode car pour lui, chacun doit trouver la sienne au plus profond de son être.

Il serait ridicule de dire qu'en refermant le livre je me suis soudainement senti libre, heureux et tout ce qui accompagne ce sentiment d'accomplissement. Néanmoins, il m'a apporté des clés, il a posé des mots sur des pensées que j'avais depuis très longtemps. Pour résumer, cet essai est un condensé de ce que je pense et le but que je souhaite vraiment atteindre.

Pour finir, je dirais simplement aux plus sceptiques que cet essai tranche avec beaucoup d'autres. Même pour ceux qui se sentent heureux, épanouis, il y a quelque chose à ressortir de ce livre. J'ai été subjugué, passionné par cette lecture, j'espère qu'il en sera de même pour vous. Je lui attribue donc un 17/20.

4 commentaires:

  1. Eh ben, je crois qu'il va rejoindre rapidement ma PAL celui-ci !

    Et j'en profiterai donc pour tester l'ultra-poche. :-)

    RépondreSupprimer
  2. En voilà une bonne news fab' :p Bonne future lecture.

    RépondreSupprimer
  3. Ça ne me tente pas du tout ! Mais ça plairait à mon père et à mon fils ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air intéressant, merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page