vendredi 30 avril 2010

L'étrange Vie de Nobody Owens de Neil Gaiman

Résumé : Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux... L'Étrange Vie de Nobody Owens est un roman enchanteur, noir, magique, tendre et profond. La grâce absolue de Neil Gaiman, de retour après son livre-culte, Coraline.

Mon avis : Très difficle de juger ce livre car, à la fin, je ne savais si j'avais aimé ou non. Une certaine absence de sentiments que je n'avais jamais vécu. Je peux aimer, je peux ne pas aimer, je peux être mitigé mais là je suis, pour ainsi dire, resté indifférent, je développerai cette impression par la suite.
Il faut souligner que c'était pour moi une double découverte. En effet, d'une part, depuis que je suis sur livraddict, j'ai beaucoup entendu parlé de Neil Gaiman et il fallait que je comble cette lacune littéraire. D'autre part, je ne me souviens pas avoir lu un roman noir en Jeunesse . Certes il y a eu pas mal de Chair de Poule mais là, c'est plus de l'épouvante pour ados que du roman noir.

Au point de vu de l'histoire, ce que je reproche souvent aux romans Jeunesse est qu'on a dans une première partie, une succession de micro-histoires où, Bod (Nobody Owens), notre héros, grandit et fait la connaissance de plusieurs personnes dans le monde des vivants comme celui des morts. La particularité du personnage principal est qu'il a été confié, lorsqu'il était jeune enfant, par ses parents sur le point de se faire assassiner, à une famille de Fantômes. Il vit ainsi à cheval entre les deux mondes où il voit les fantômes mais peut s'entretenir avec les vivants. Ces rencontres, pendant plus de la moitié du livre, ne sont pas en rapport avec l'assassinat de sa famille alors que l'on s'attend à ce qu'il enquête ou se venge. Il rencontre ainsi une jeune humaine, une institutrice allemande assez rigide, une ancienne jeune sorcière mise au bucher etc.
L'autre personnage que l'on rencontre à quasiment tous les chapitres est Silas, son tuteur. C'est lui qui se charge de son éducation. Il lui apprend ainsi les rudiments de ce que peuvent faire les fantômes tels que l'Effroi, la Hantise... Cet enseignement plutôt original m'a bien plu. Cela change de nos cours ou alors de ceux de Harry Potter... C'est cependant l'une des seules choses que j'ai trouvées originales.

Avant de revenir sur le personnage de Bod, je trouve nécessaire de parler de l'écriture de N. Gaiman. L'un des gros points forts de ce roman réside en effet dans la plume de l'auteur. Sans être exceptionnelle, par sa fluidité, elle est très accessible. Elle est néanmoins assez complexe pour rendre appréciable la lecture aux plus âgés. Souvent, une écriture trop enfantine peut me rebuter mais Gaiman s'est adapté pour inséré assez de complexité pour toucher un plus large public.
On parle souvent d'écriture "colorée" mais ici c'est tout l'inverse et c'est ce qui fait que l'auteur sorte du lot. En effet, tout au long du récit, j'étais comme plongé dans un univers en Noir et Blanc. L'auteur a réussi, selon moi, à décrire une ambiance spécial, un univers à part dépourvu de couleurs. C'est assez complexe comme ressenti et je comprendrais très bien qu'on y adhère pas.

Grâce à cette particularité dans l'écriture, je n'arrivais pas à m'attacher au personnage de Bod, je ne ressentais même pas de la compassion, il me laissait de marbre. Ce sentiment a perduré jusqu'à ce que j'ai une révélation peu avant la moitié du livre, lorsque notre "héros" veut être comme les autres enfants et qu'il se décide d'aller à l'école "normale". En effet, son côté humain le rend visible aux yeux des humains mais son côté fantôme le rend complétement indifférent. Les enfants comme les professeurs ont du mal à se rappeler qui est ce jeune homme alors que celui-ci est très sérieux et excelle. C'est comme s'il était présent en classe et que lorsque il n'était plus en vue, il disparaissait des mémoires. C'est à ce moment que j'ai compris que l'auteur a réussi à ce que l'on se comporte comme les humains du livre : ressentir une totale indifférence pour le petit garçon.

L'autre point fort de ce roman est qu'il se démarque des autres romans Jeunesse par son absence totale de manichéisme. Il n'y pas vraiment le Bien d'un côté, le Mal de l'autre et rien au milieu. Au contraire, Bod et les fantômes réglent leurs problèmes grâce à des méthodes fantastiques comme l'Effroi ou la Hantise dont leurs noms respectifs parlent pour eux... On se rend compte aussi que Silas, le tuteur de Bod, n'est pas tout Blanc dans cette histoire, il a son jardin secret qui semble être loin de l'angélisme.

Je suis resté cependant sur ma fin en tournant la dernière page, tous les mystères n'étaient pas levés. Au contraire, on en rajoute même. On ne répond pas à la principale question du premier chapitre : pourquoi le méchant, le Jack, a fait ce triple homicide et surtout pourquoi il doit finir son "travail" en tuant Bod? Je n'ai pas été fasciné par les méchants de l'histoire que j'aime très charismatiques sans être caricaturaux.

Pour conclure, je pourrai dire que j'ai passé un agréable moment de lecture, que Gaiman a une superbe plume et qu'il a su nous plonger dans un autre univers mais je suis loin d'avoir adoré. Je n'étais plus enthousiaste que cela quand j'entamai un nouveau chapitre. Je renouvellerai l'expérience avec cet auteur car je pense que d'autres de ces romans peuvent me plaire plus que ce dernier. Il me manquait constamment quelque chose et la fin m'a laissé dubitatif. Je donne donc un 14/20 à ce roman.

Ils en parlent aussi : Miss Spooky, Azariel87, Leyla, wilhelmina, Kactuss, El Jc, Frankie, Bambi_Slaughter, Alice,




20 commentaires:

  1. J'aime bien la manière dont tu parles du coté noir et blanc de ce livre. Je l'ai lu et relu et je viens de me rendre compte que c'est tout à fait ça :)
    La partie sur le Jack m'avait déroutée aussi, j'y ai pas compris grand chose.
    J'attends Neverwhere pour me faire une opinion complète sur l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup.
    Je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment que ce n'est pas du tout son meilleur le livre. C'est pour cela aussi que je lirai Nerverwhere :)
    (d'ailleurs tu ne veux pas tejoindre à nous pour la LC?)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne trouve pas du tout que ce livre soit de l'épouvante. Pour moi c'est un conte sur la vie, sur les changements et les prises de conscience qui s'opèrent dans l'enfance pour aboutir au passage à l'âge adulte, symbolisé par la fin.
    Et quand on le regarde comme un conte, ça enlève beaucoup des défauts que tu as soulevé. Les contes n'ont pas un univers très défini, on ne cherche pas forcément à comprendre ou se venger...
    Bien que j'ai moi même été frustrée par des questions sans réponses, je l'aime comme ça ce livre.

    Et Bod je le trouve adorable. On retrouve vraiment tout ce qui fait un petit garçon en l'observant : ses bêtises, ses explorations, ses bouderies, ses rencontres. Il est mignon. :)

    J'aime beaucoup quand tu parles de l'absence de couleurs aussi et je suis d'accord avec toi ^^

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'ai bien aimé et je connaissais déjà l'univers de Gaiman ! (^-^)
    Surtout ne reste pas sur cette petite déception, Neverwhere vaut vraiment le coup ! j'espère que tu apprécieras bien plus ! =)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas vraiment voulu dire qu'il s'agissait d'épouvante mais en effet c'est un conte dans un univers où je n'ai pas l'habitude d'en voir. J'ai apprécié tout cela mais je n'ai pas réussi à en dégager tout le fond que tu décris. C'est surtout les frustrations qui ont entachées ma lecture.

    RépondreSupprimer
  6. à wilhelmina : avec tout le bien que j'entends sur cet auteur, je n'ai pas effectivement envie de m'arrêter là. je sens qu'il y a un potentiel incroyable et en sortant du conte Jeunesse, je m'y retrouverai plus sans doute (il me semble d'ailleurs que c'est simplement son deuxième ouvrage en la matière).

    RépondreSupprimer
  7. Je suis aussi d'accord pour le côté noir et blanc, c'est ce qui fait tout son charme je trouve.
    Et comme Lelf, je le vois plutôt comme un conte, où il se passe des choses inexplicables et mystérieuses qui restent sans réponses. Après, on aime ou on n'aime pas, bien sûr, mais je suis contente que tu ne te sois pas complétement ennuyé en le lisant :)

    RépondreSupprimer
  8. Très bien faite ta critique :).
    Pour ma part, bien qu'ayant beaucoup aimé, j'ai quand même eu du mal à accrocher au début.

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour le compliment. Le premier chapitre m'a fait bien rentré dans le livre. C'est après quand on entend plus parler du jack qui m'a dérouté.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai lu avec attention ton avis . Et je dois dire que tu résumes parfaitement bien l'échange . Effectivement , je suis d'accord avec toi sur ce coté noir / blanc du livre .
    P

    RépondreSupprimer
  11. ce livre à l'air très étrange pour un livre jeunesse. et cette vision en noir et blanc pourrait bien me plaire, cela me fait penser aux dessins animés de Tim Burton (après, je me trompe peut-être, mais ça me donne envie de lire l'auteur sinon le livre).

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour vos commentaires.
    Je pense qu'il peut plaire quand on aime ce genre d'ambiance et qu'on est pas réfractaire à la littérature Jeunesse (même si je pense qu'il n'y a pas d'âge quand c'est bien fait^^).
    Une adaptation en DA serait super et si c'est fait par Burton... c'est encore mieux :p

    RépondreSupprimer
  13. Beau billet mais pour autant l'envie de lire ce roman n'est plus présente que lors des autres billets lus sans que je sache vraiment ce qui ne m'attire pas dans cette histoire.

    RépondreSupprimer
  14. Il faut lire "n'est pas plus présente" ... mais tu avais rectifié de toi-même !

    RépondreSupprimer
  15. Merci beaucoup, je conçois que l'histoire n'attire pas spécialement. C'était avant tout l'auteur que je souhaitais découvrir.

    RépondreSupprimer
  16. Je pensais t'avoir laissé un commentaire hier avant de partir, et je vois que non ! :(
    Je suis assez d'accord avec toute ta critique. J'adhère totalement à ta conclusion.

    RépondreSupprimer
  17. Merci, j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à décrire ce que j'avais ressenti après lecture donc de voir que j'ai réussi à le retranscrire de manière compréhensible, ça me fait plaisir :)

    RépondreSupprimer
  18. Malgré son éppaisseur je peux vous affirmer que ce livre est très bien je le conseil vivement on tellement encré dans ce livre qu'on ne compte même pas les pages que l'on lit je l' ai finis en 7 jours

    RépondreSupprimer
  19. Lire ne semble pas faire apprendre à écrire en tout cas... D'une part, j'affirme aussi qu'il est bien et si on parle bien du même titre, il est court et si les pages défilent si vite, pas besoin de 7 jours... Bref, abstenez vous de laisser ce genre de commentaires!!

    RépondreSupprimer
  20. Les deux livres de Neil Gaiman que j'avais lu auparavant ne m'ont vraiment pas plu du tout. Mais "L'étrange vie de Nobody Owens" est un petit coup de coeur ! C'est bizarre sans être dérangeant et on se sent totalement à sa place aux côté de Bod, c'est vraiment très agréable ;)

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page