lundi 31 janvier 2011

Une Aventure d'Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 1, Sans Ame de Gail Carriger

Résumé : Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Mon avis : Récente sortie des Editions Orbit, cette oeuvre m'a tout de suite fait de l'oeil après avoir lu une interview de l'auteure. Personnage décalé, elle semblait regorger d'humour. En nous parlant de son livre, j'avais déjà compris que j'allais aimer...

La grande force de ce roman est incontestablement l'écriture de l'auteure. Elle manie avec une dextérité rare un humour typiquement Anglais chargé de sarcasmes, d'ironie ou encore de réparties bien salées. Sans rire à gorge déployée, j'avais le sourire tout au long de cette aventure et je me suis demandé parfois s'il n'y avait pas un côté parodique très subtil du genre.
Il faut souligner que ce livre est le premier de l'auteure à qui je tire mon chapeau : la justesse des mots est étonnante, la maîtrise du dosage de l'humour est prodigieuse et le raffinement est omniprésent.
On reproche souvent à la bit-lit son écriture qualifiée de simpliste, vulgaire ou bien simplement mauvaise. Gail Carriger nous démontre qu'il ne faut pas faire de généralités, incontestablement l'oeuvre disposant de la plus belle plume dans le genre jusqu'ici.

L'intrigue en elle-même n'est pas le facteur qui m'a le plus enthousiasmé mais l'ennui ne s'est jamais installé. Je retiendrai surtout qu'à l'instar du style loufoque, l'histoire est décalée. Pour preuve, le premier fait marquant de cette histoire est que l'héroïne, Alexia Tarabotti, tue un vampire avec... son ombrelle. Cela peut paraître stupide au premier abord mais avec une bonne dose de second degré, on ne peut qu'apprécier.
Néanmoins, même si l'on rit ouvertement, l'aspect policier n'est pas négligé : les éléments de l'enquête sont intelligemment mis en place, les rebondissements sont inattendus et le final pas extraordinaire mais intéressant.

Il faut souligner qu'outre l'intrigue policière, une partie conséquente du roman est basée sur la relation entre Alexia et Lord Maccon dont les échanges sont des plus savoureux.
Dans la plupart des romans classés bit-lit, il y a de très bonnes réparties dans les dialogues mais elles sont très directes (parfois trop vulgaires...), trop peu subtiles... Ici, c'est tout le contraire, cet humour "so British" que j'aime tant est exploité à merveille dans les interactions entre les protagonistes. Je me suis parfois vu éclater de rire grâce à certaines répliques cinglantes lancées parfois sans qu'elle n'en aie une totale maîtrise.

Le décalage offert par l'intrigue ne discrédite en rien son héroïne. En effet, ne pas la prendre au sérieux serait une grave erreur : elle dispose d'un esprit aiguisé et d'un culot indéniable. De plus, ce n'est pas une dame qui fonce tête baissée vers les ennuis même s'ils arrivent au bout du compte. Elle n'en fait jamais de trop, j'ai adoré ce personnage!
L'univers se basant sur un milieu assez bourgeois, on côtoie bon nombre de gens hautains et condescendants. Le personnage secondaire le plus marquant est évidemment lord Maccon qui, sous ses airs de châtelain insupportable, évolue jusqu'à en devenir attachant et intéressant.
Je vous laisse découvrir les autres, rien ne sert de gâcher ces purs instants de plaisir.

Nul besoin d'écrire des pages et des pages, vous l'avez sans doute remarqué (j'espère^^), j'ai adoré ce livre. Même si je n'aime pas comparer, un besoin de style se faisait attendre pour moi dans le genre, j'ai été sous le charme et donc entièrement conquis.
Vous adorerez si vous partez du principe qu'une bonne dose de second degré s'impose...
J'attribue un 18/20 à cette lecture qui rentre dans les coups de coeur de Janvier.


28 commentaires:

  1. Rah lala ! vraiment incontournable celui-là (^-^) j'ai vraiment hâte de pouvoir le découvrir, merci pour ta chronique Lexounet.

    RépondreSupprimer
  2. L'humour me tente pas mal ! :D
    Donc, à noter ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre est tout bonnement savoureux, un véritable plaisir !

    RépondreSupprimer
  4. Très belle chronique. Je l'ai acheté la semaine dernière et il me tarde de me plonger dedans.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais le lire en VO pour la LC en mai et j'ai peur de ne pas saisir toutes les subtilités de l'humour anglais. J'espère y arriver malgré tout ! En tout cas, j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  6. Malgré ton enthousiasme, cela reste de la bit-lit donc je passe ...

    RépondreSupprimer
  7. Ah la la tu me donnes envie de le relire !
    Très bon billet Lex!!
    Je suis contente que tu aies aimé ce livre !! :)

    Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour vos commentaires et compliments :)
    La Vo aurait été trop dur pour moi déjà que je suis passé à côté de nombreuses blagues à mon avis^^
    Le tome 2 est encensé aux States (il vient de recevoir un prix), je l'attends avec impatience^^

    RépondreSupprimer
  9. rhaaaa, comme si l ne me tentais déjà pas assez! Il faut que tu en rajoutes une couche!!!! :)))

    RépondreSupprimer
  10. Je viens juste de le finir, j'ai adoré, l'écriture est un délice, les personnages principaux aussi et comme toi j'ai cru déceler un petit pastiche du genre. Je ne donne pas de notes aux livres que je lis mais ton 18 est plus que mérité, c'est clair ^^

    RépondreSupprimer
  11. Phooka : Non non, j'ai rien fait moi mais on a tendance à me considérer comme un vil tentateur...

    E-B : Ravi que nos avis se rejoignent.
    Il faut prendre mes notes comme un baromètre d'appréciation que comme une réelle note puisque je ne me base sur aucun barème. :)

    Merci de vos passages

    RépondreSupprimer
  12. Ahhh trop contente de ce billet !!! :) Il est bien hein?! ahhh j'ai hâte d'avoir la suite en main, tu me redonnes envie là !
    Lis les Spellman pour rire un coup :) Bisous

    RépondreSupprimer
  13. Oui il est vraiment super, la suite devrait être géniale aussi.
    Je ne connais pas encore les Spellman, j'ai vu que c'était l'auteure de l’élue dont tu m'avais parlée.

    RépondreSupprimer
  14. oh, tu m'as donné envie, là !!! je note, je note !!! ça m'a l'air très bien !!
    merci.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai hâte de le lire! Je ne sais pas si je vais pouvoir tenir jusqu'en mai pour la LC! Mais bon je n'ai toujours pas le livre. Et si je l'achète plus tôt que prévu je pense qu'il n'ira même pas faire un tour dans ma PAL!
    Très beau billet en tout cas! (comme d'habitude quoi! ;))

    RépondreSupprimer
  16. De rien flof13, ce genre de lecture est agréable à partager.

    Cathy, merci beaucoup pour le compliment. Je suis sur que tu ne regrettera pas ton achat.

    RépondreSupprimer
  17. Encore un avis super enthousiaste! Il va falloir que je craque, je n'ai pas le choix ^^

    RépondreSupprimer
  18. Oui il le faut :D
    Je suis convaincu que tu apprécieras.
    Merci de ton passage.

    RépondreSupprimer
  19. Et bien quel superbe avis !!! Coup de coeur donc !! Il me tarde de le commencer en mai et de découvrir ce fameu humour british que je ne connais absolument pas. Ce sera donc une total découverte pour moi.
    Merci de cette avis très riche et fait avec beaucoup d'enthousiasme.

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour ce superbe avis !
    Ce livre est dans ma PAL ! Presque tout en haut ! Mes premiers pas donc bientôt dans la bit-lit !

    RépondreSupprimer
  21. Je ne lis pas encore ton avis (il est dans ma PAL, prêté par Heclea), mais rien que de voir ton 18/20 me donne envie de l'en sortir rapidement ;)

    RépondreSupprimer
  22. Comme tu le dis, c'est le style d'écriture et les échanges entre Alexia et Lord Maccon qui sont géniaux dans ce livre et c'est aussi ce que j'ai apprécié le plus.

    RépondreSupprimer
  23. Ravi qu'on se rejoigne. Bonne découverte aux autres ;)

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour votre critique !

    Nous en publions quelques passages sur notre site accompagés d'un lien vers votre page.

    L'équipe Orbit

    http://www.orbitbooks.fr/articles/alexia-tarabotti-subjugue-little-read-planet-0001900

    RépondreSupprimer
  25. Je vous remercie également, j'ai été agréablement surpris par cet article.

    RépondreSupprimer
  26. Maintenant que je l'ai lu, je reviens te dire que j'ai franchement adoré et que je suis d'accord avec tout ce que tu dis ! La Vo ne m'a pas posé de problème particulier même si c'est nettement plus soutenu qu'un livre de bit-lit standard.

    RépondreSupprimer
  27. J'imagine en tout cas pour moi, c'est trop dur :) il faut absolument que je passe voir ton article frankie !!

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page