mercredi 26 mai 2010

L'Arbre des Possibles Histoires et Autres de Bernard Werber


Résumé : Un recueil d’histoires courtes qui présentent toutes une hypothèse poussée à son extrême.
Et s’il existait une école pour que les jeunes dieux apprennent à créer des sociétés humaines ? (L’école des jeunes dieux)
Comment fonctionnerait un monde où les nombres seraient à la base de tous les savoirs ? (Le mystère des chiffres)
Et si une météorite tombait sur le jardin du Luxembourg ? (Fragrance)
Une main gauche peut-elle faire sécession ? (Je de main)
Serait-il possible à l’humanité d’éviter les catastrophes ? (L’arbre des possibles)

Amusantes, imaginatives ou extravagantes, ces nouvelles explorent les univers chers à Bernard Werber.

Mon Avis : Loin d'être un genre que j'affectionne, la nouvelle est un registre que j'évite la plupart du temps car je n'ai pas l'impression d'avoir suffisamment de temps pour m'imprégner du récit et des personnages. Cependant, je me suis fixé pour objectif de lire tous les Werber, auteur que j'affectionne tout particulièrement par son style et toutes les pistes de réflexion qu'il nous partage.

Bien entendu ma flémingite aiguë m'entrave pour critiquer une à une ces nouvelles mais je vais tenter de dresser un bilan général. Il faut dire avant tout que je n'en suis pas à mon premier recueil de nouvelles de cet auteur ayant lu à sa sortie Paradis sur Mesure. J'ai trouvé ce dernier en dessous de celui que je viens de terminer, beaucoup moins régulier en tout cas. Pour l'avoir lu en moins d'une journée, c'est sans conteste que l'envie de lire une nouvelle après avoir terminé la précédente me tenaillait.

Comme je le disais précédemment, Werber aime que ses lecteurs voient plus loin que ce qu'il écrit. Il cherche tout le temps à nous faire réfléchir sur des sujets variés souvent orientés vers le futur. C'est en général là que prennent place ses récits et on le voit une nouvelle fois dans ce recueil. Ainsi on pourra avoir un aperçu de ce que serait notre vie si le Soleil cessait de briller (Noir) ou encore un monde où les gadgets seraient devenus omniprésents (Un Monde Trop Bien pour Moi). Quand on ne se projette pas dans un potentiel mais peu probable futur, on touche le surnaturel avec notamment un homme dont la main gauche entre en rébellion (Je De Main) ou un autre qui devient malencontreusement invisible (Transparence). Werber s'attaque aussi avec brio à certains faits de société tel que le vieillissement de la population en imaginant qu'on retire tous les droits aux personnes âgées allant jusqu'à l'affrontement.

On peut remarquer que deux de ses nouvelles ont par la suite donné naissance à des romans à savoir L'Ecole des Jeunes Dieux entrainant le cycle des Dieux et Apprenons à les Aimer, germe de Nos Amis les Humains.

J'ai globalement aimé toutes les nouvelles mais j'ai particulièrement aimé deux nouvelles : Vacances à Montfaucon où l'on est capable de partir e voyage... dans le passé mais surtout Du Pain et des Jeux où le football a accru sa réputation dans le monde jusqu'à devenir le premier moyen diplomatique. On accroit le terrain, le nombre de joueurs, on y ajoute des obstacles jusqu'à devenir une réelle mise en scène épique. Je ne suis pas un grand amateur de sport mais je l'ai trouvé très bien pensée et intense. un peu de développement m'aurait bien plu, j'avais l'impression de me retrouver dans une sorte de Hunger Games.

Pour conclure, on ne peut pas dire que ce livre m'ait réconcilié avec les nouvelles mais j'ai vraiment apprécié la qualité de ce recueil. Comme toujours, je déconseillerais cet auteur à tous les lecteurs qui aiment lire au premier degré. Ses ouvrages nécessitent de prendre un peu de recul, des petites pauses pour réfléchir. Il faut aimer se projeter et se triturer légèrement l'esprit. A lire pour tous les amateurs de l'auteur, c'est avec un 15/20 que j'en termine.

8 commentaires:

  1. Ah oui, j'avais oublié "Du pain et des jeux", d'ailleurs il me semblait l'avoir mise dans mon top 5 au départ 0_o je ne sais plus, enfin si le foot ressemblait à ça, je regarderais sans soucis ! (^-^) c'est vrai que Werber aborde des thèmes passionnants et nous fait réfléchir, comme tout auteur de SF finalement ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu il y longtemps et du coup, je ne m'en souviens absolument pas...

    RépondreSupprimer
  3. Il fait parti de mes prochaines lectures. Avec tout le cycle des dieux...

    RépondreSupprimer
  4. Je connais tes gouts et je pense que tu te régalera sur le cycle des Dieux^^

    RépondreSupprimer
  5. Tout comme toi Lexounet, je ne suis pas particulièrement friande des nouvelles, j'aurai même tendance à les éviter (pour les mêmes raisons que toi d'ailleurs ) .

    Cependant, je dois reconnaitre qu'il existe des exceptions et celui ci doit certainement en faire partie .

    PS : je n'ai jamais lu de Werber , par quoi me conseillerais-tu de commencer ?

    RépondreSupprimer
  6. Je vais te conseiller les mêmes que je conseille à tous ceux qui veulent le découvrir à savoir soit les Fourmis, vraiment génial ou les Thanathonautes que j'avais aussi adoré.

    RépondreSupprimer
  7. C'est avec ce livre que j'ai découvert Werber. Depuis, j'ai tout lu de lui et j'aime toujours beaucoup (malgré une déception avec Paradis sur mesure). Mes préférés restent ceux qui constituent le "cycle des Anges" (les thanatonauthes et ses suites) et le "cyle des dieux".
    J'ai hate de découvrir celui qui sortira en octobre, comme chaque année.

    RépondreSupprimer
  8. C'est une très bonne découverte pour moi!! et en effet il aime nous faire réfléchir ce Weber ^^

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page