vendredi 19 février 2010

Laurent Gounelle, L'homme qui voulait être heureux




Résumé : Imaginez...
Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où...
Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas heureux.
Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d'une existence à la hauteur de vos rêves.
Avec L'homme qui voulait être heureux, c'est tout un monde de possibilités nouvelles qui s'ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l'on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d'être vraiment heureux

Mon avis :

Lors de ma critique de L'Alchimiste, je vous avez promis de vous parler d'un autre conte philosophique. Ce n'est pas un « conte » à proprement parler en cela qu'il n'est pas rédigé comme tel : c'est plutôt un ouvrage de « développement personnel » (terme particulièrement à la mode...) romancé. Cette critique ne portera pas sur les personnages car ils n'ont pas de nom (s'il m'arrivait d'en parler, je les nommerai « le touriste blasé » et le « vieux sage »). Elle ne se dirigera pas non plus vers l'histoire car il n'y en a pas dans le sens où on l'entend... ( Vous : « Mais que reste-t-il pour réaliser un billet...? »). Il me faut alors vous parler de mon ressenti et des différentes manières d'aborder ce livre.

A partir du moment où j'ai entendu parler de cette œuvre, je me suis tout d'abord interrogé sur la présomption de cet auteur. Qui peut se targuer de détenir les secrets de l'accession au bonheur alors qu'autour de nous se dressent des montagnes de drames en tout genre? D'un autre côté, la période pendant laquelle j'ai découvert ce livre coïncidait avec un certains passage à vide. Ma réflexion fût rapide : « sachant qu'une consultation chez un thérapeute coûte au minimum quarante euros et que ce livre en vaut dix-sept, qu'ai-je à perdre ». Aussi, je l'acheta... Un soir où je ne dormais pas chez moi et avait pour seule compagnie ce livre, l'insomnie s'emparât de moi tel un parasite des plus coriaces... Je n'eus d'autre choix que d'ouvrir ce petit rectangle de bonheur avec un mélange de réserve et d'impatience car « Oui, Mesdames et Messieurs, moi aussi je veux être HEUREUX!! ». (Vous : « il va peut-être nous parler du bouquin un de ces quatre matins...).

J'ouvre donc le livre et me voilà embarquer dans une histoire incroyablement... banale. Un « touriste blasé », professeur de son état, débarque à Bali seul pour ses vacances. Il rencontre alors le « vieux sage » qui vit dans une maison des plus vétustes et qui va lui démontrer d'une manière rigoureuse et simplissime que la seule et unique barrière à notre propre bonheur est la peur (ou le doute). Nous entrons alors dans une succession d'événements qui ont pour but de faire réaliser au « touriste blasé » que l'appréhension des événements nous retient alors que lorsqu'on les réalise, on construit pierre après pierre notre bonheur. Relativement facile à dire et simpliste me direz-vous. Je dois avouer que cela a tendance à nous frustrer, moi le premier... Mais le recul apporte des réponses. Au fond de moi, je croie que beaucoup de serrures ont établis leurs nids dans notre cerveau, reste à trouver les bonnes clefs... Vous verrez dans ce livre des constations scientifiques véridiques (auxquelles aucune explication n'a encore été trouvée) qui agrémentent mon point de vue mais je désire que vous les découvriez tout comme je l'ai fait : ouvrez les yeux mais surtout votre esprit.

J'aurais davantage pu crédibiliser mon billet par de multiples citations telles que « connais-toi toi même », « aide-toi et le ciel t'aidera » (liste à compléter si vous le désirez...) mais par principe, je n'aime pas les phrases toutes faites. Laurent Gounelle nous donne un rendez-vous avec nous même qu'il ne faut pas manquer. Ce livre m'a apporté tout d'abord quelques clefs pour mon avenir mais surtout appris que la simplicité pouvait être d'une grande profondeur. J'attribue donc la note de 17/20.

4 commentaires:

  1. "Un rendez-vous avec nous-même", c'est exactement ça. C'est fou ce qu'un bouquin peut nous apporter, en 200 pages !

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est exactement ça. le suivant semble bien mais n'apporte pas beaucoup plus selon les dires.

    RépondreSupprimer
  3. Je viens enfin de faire ma chronique, et lis enfin ton billet ! lol ! j'aime bien ta présentation !
    un rendez vous avec soi même ! c'est cela même ! à chacun de le prendre ce rendez vous et de faire en sorte qu'il lui soit bénéfique !
    je pense que c'est un livre à lire, voire à relire !
    j'ai beaucoup moins aimé le second titre, qui se laisse lire de façon agréable tout de même !

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget

J'aime cette page