vendredi 30 avril 2010

Alice au Pays des Merveilles de Lewis Caroll

Résumé : " Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d'un bond car, en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. " Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C'est au pays des merveilles que l'a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Mon avis : Je me suis décidé depuis le mois dernier, que je finirai chaque mois par un petit classique qui tourne autour de cent pages. Au mois de Mars, c'était donc L'étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde et pour ce mois d'Avril, après visionnage du film de Burton du même nom, je me suis enfin décidé à lire ce classique de la littérature Jeunesse. Autant j'avais aimé le roman de Stevenson, autant celui-ci fût une totale déception.

Je pensais que l'écriture allait sortir du lot, surtout pour une lecture s'adressant aux enfant. La plume de Caroll est assez banale. Il est cependant audacieux dans ses parodies d'histoires pour enfants ou de textes moralisateurs (qui ont du faire du bruit à l'époque) mais ne connaissant pas les textes originaux, ça perd de son charme. Rien d'extraordinaire en revanche par rapport par exemple à R. Dahl. De plus, il n'y a quasiment aucune description, je n'ai donc jamais pu m'imaginer ce "pays des merveilles" et encore moins les protagonistes qui y vivent. De plus, les dialogues sont très saccadés et les débats tellement délirants qu'ils m'ont semblé futiles.
Sur plusieurs billets que j'avais précédemment consulté, certaines personnes parlait de "grand n'importe quoi". Il me semblait alors qu'il n'avait pas cerné la dimension onirique de ce livre mais après lecture, je me suis rattaché à leur pensée... Pourtant, des fois, au réveil, je caractérise facilement mes rêves comme chaotiques où illogiques et j'en passe. Mais ici, c'est effectivement du n'importe quoi sur tous les points...

Au point de vue de l'intrigue, c'est décousu au possible. On enchaine les scènettes sans trame vraiment concrète. Alice grandit, rétrécit et rencontre des animaux plus ou moins déjantés mais rarement drôles ainsi que quelques humains qui ne relèvent pas le niveau. Seule la Reine semble à peu près normale à part son hystérie de la guillotine... J'ai donc été totalement spectateur de cette histoire sans m'en imprégner. J'étais intégralement indifférent à l'intrigue mais aussi à son héroïne...

En effet, je serais incapable de décrire cette petite Alice aussi bien physiquement que par son caractère. On sait juste que c'est une jeune fille plutôt rêveuse et c'est ainsi qu'elle fait cet "incroyable" rêve. Sa repartie est souvent insipide, je pourrais en sa faveur dire qu'elle ne se laisse pas facilement démontée par ses rencontres fort peu sympathiques.

Pour conclure, ai-je trouvé les personnages attachants ou surprenants? Non. Ai-je été embarqué par ce monde onirique? Non. Ai-je trouvé cela amusant? Non, même pas divertissant... Ai-je aimé la plume de L. Caroll? S'il fallait dire un plus, je dirais qu'elle sort quelque peu de l'ordinaire.
Ce fût à ma plus grande surprise une totale déception et une lecture que je ne recommande à personne même aux enfants car je ne vois pas ce qu'ils peuvent y comprendre (s'il y a quelque chose à comprendre) ou en tirer. J'aime bien que des sentiment se dégagent de ce genre de romans. Or, j'ai été totalement spectateur d'une douce folie avec une placidité et une indifférence rarement égalées. Une lecture certes détestable mais comme je n'aime pas rester sur une mauvaise note surtout sur un auteur si connu, je lirai sans doute la suite. Je conseille beaucoup plus les adaptations cinématographiques faites respectivement par Dysney et Burton.
C'est donc avec un 6/20 que je termine ce mois d'Avril...


13 commentaires:

  1. Je pensais être la seule à avoir été déçue par ce livre. J'ai lu la suite (ayant acheté l'intégrale) mais cela ne passe pas ... Pour le moment, les autres nouvelles d'Alice reposent bien gentiment sur ma table de chevet ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment dommage que tu n'es pas aimé. Mais je conçois très bien qu'il en faut pour tout les goûts. Pour ma part, j'avais bien aimé. En lisant ton avis, j'ai vu que le fait de ne pas avoir de descriptions du pays des Merveilles t'a dérangé. Peut-être est-ce la volonté de l'auteur ? Je m'explique. Ce livre est destiné avant tout aux enfants. Il est bien connu que les enfants ont une imagination débordante, pleine de vie, ... A mon avis, le manque de descriptions est pour laisser l'enfant imaginer son propre monde des Merveilles. Je ne sais pas si j'ai été assez claire.

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends bien Avalon mais c'était très peu subtil. Et lorsque il y a des pistes d'imagination, ça facilite les choses.

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un livre que je n'ai même pas terminé tellement il m'a déplu !

    RépondreSupprimer
  5. Finalement je me sens pas trop seul ^^
    Mais il est extrêmement bien noté sur livraddict. j'ai quand même tenu le coup, mais s'il avait fait plus de 200 pages j'aurais stopper net.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne me souviens pas l'avoir lu (mais il me semble que si) étant petite, une chose est sûre, je ne le lirai pas ! ^^
    Vas-tu continuer à finir tes mois par des classiques et, si oui, quel sera le prochain ?

    RépondreSupprimer
  7. J'avoue en pas y avoir réfléchi, disons que je ne suis pas expert en classique alors savoir ceux qui ont peu de pages je ne sais pas trop...
    Si tu as des idées, je suis preneur ;)

    RépondreSupprimer
  8. Ce roman m'avait beaucoup déçu..c'était bien mais je n'arrivais pas à faire le détachement par rapport au roman =)

    RépondreSupprimer
  9. Oups erreur de ma part : détachement par rapport au Disney ;) c'est plus juste

    RépondreSupprimer
  10. Peut être que c'est à cause de cela, j'étais très focalisé sur les adaptations mais je ne pense aps que j'aurais adoré c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  11. Très intéressant ce billet. ^^ Tu exprimes parfaitement ton point de vue et ce que tu as ressenti et je comprends tout à fait qu'on puisse rester "à côté" pendant cette lecture. :)
    J'avoue que les adaptations et les illustrations m'ont aussi beaucoup aidée à mieux me représenter ce monde absurde, parce que c'est pas évident au premier abord.
    En tout cas, j'espère que tu entames ce mois de mai avec une meilleure lecture ! ^^

    RépondreSupprimer
  12. Merci c'était pas évident. Le mois de Mai commence très bien, premier billet encours de rédaction.^^

    RépondreSupprimer
  13. J'ai vraiment eu à peu près le même ressenti fac à ce livre, me sentant spectatrice comme tu le dis, et n'arrivant pas du tout à entrer dans l'histoire.

    RépondreSupprimer

Vous avez apprécié cette page? partagez-la

J'aime cette page